crédit photo Alessia Contu

crédit photo Alessia Contu

FR / Née en 1982, Léa Rogliano est une artiste pluridisciplinaire basée en Belgique. Volontairement inclassable, Léa Rogliano aime combiner les médias. Ses productions s’intéressent aussi bien aux questions de genre qu’à la géopolitique et aux problématiques liées à l’avancée du numérique. Son travail cherche à libérer le regard, poser des questions, dénoncer toute forme de contrôle ou de pouvoir par l’image et prône la rêverie, l’improductivité, la contemplation, l’humour, l’irrévérence, la théorie, l’analyse. Au début de son parcours, elle est comédienne pour la compagnie Arcinolether dirigée par Christophe Cotteret. La compagnie travaille entre la Belgique et le Liban et s’engage dans un théâtre documentaire et politique autour des conflits au Moyen Orient. En 2012, elle décide de se consacrer à ses propres projets et se tourne résolument vers l'image. En 2013, elle finalise son premier court-métrage expérimental Belles Endormies qui traite d’une manière poétique et engagée de l’image des femmes dans la société de consommation.  Belles Endormies sera diffusé dans de nombreux festivals internationaux. En 2014, elle commence son Carnet de Voyage Virtuel en Corée du Nord dans lequel elle s’intéresse à la façon dont le dernier « pays sans internautes » se représente sur le réseau du Web. Elle crée une installation vidéo et une série de conférences documentaires et d’investigation autour de cette problématique. En 2017, elle achève un second court métrage expérimental intitulé SHIFT et développe sa première interface en réalité virtuelle dans laquelle elle expose une partie de ses recherches sur la Corée du Nord. En 2018, en association avec Christophe Boucher, elle lance le collectif Singularités/Tech qui développe une série d’interface en réalité virtuelle.

About  / A propos de Léa Rogliano

EN / Born in 1982, Léa Rogliano is a multidisciplinary artist based in Belgium. Unclassifiable by choice, Léa Rogliano likes to combine medias. Her productions touch mainly upon issues such as gender, geopolitics and issues related to the progress of digital technology. Her work seeks to free ones perception, ask questions, denounce any form of control or power through image and advocates daydreaming, unproductivity, contemplation, humour, irreverence, theory and analysis. At the beginning of her career, she was an actress for the company Arcinolether directed by Christophe Cotteret. The company that works between Belgium and Lebanon, produces documentary and political theatre about the conflicts in the Middle East. In 2012, Léa decides to concentrate on her own projects and turns decisively towards image. In 2013, she completes her first experimental short film Belles Endormies (Sleeping Beauties), which deals, in a poetic and compelling way with the image of women in the consumer society. Belles Endormies went on to be broadcast in many international festivals. In 2014, she begins Virtual Travel Journal about North Korea where she looks at how the last "country without Internet users" is represented on the web. She creates a video installation and a series of conference documentaries and research on this subject. In 2017, she completes a second experimental short film entitled SHIFT and develops her first virtual reality interface where she shows part of her research on North Korea. In association with Christophe Boucher, she launches the Singularity/Tech collective, which develops a series of virtual reality interfaces.